AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bonsoir ! Afin de "restaurer" le forum, nous avons besoin de vos avis chers Laryskaniens ! Pour nous aider, c'est ici.

Partagez| .

Le Grimoire de l'Apprenti Guérisseur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

Admin / V - Ombre Cachée

Féminin Messages : 1212
Points : 1215
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 20
Rôle : Admin, codeuse
Armes : Couteaux, épée double
Pouvoirs : Pyrokinésie, télékinésie, télépathie

MessageSujet: Le Grimoire de l'Apprenti Guérisseur Jeu 20 Juin - 18:34



Les maladies



De nombreuses maladies se propagent plus ou moins intensément sur les terres de Laryskanir. Bien sûr, il y a des rhumes et autres banalités... Mais ici, nous parlons de maux bien spécifiques à l'environnement du continent... Certaines sont contagieuses, d'autres mortelles, d'autres encore sont presque bénignes... N'ayez crainte, le précieux Grimoire de l'Apprenti Guérisseur, ou plus familièrement le GAG, est là pour vous instruire des maux qui courent ici...
 





L'Aquaphobie Sirènoïène
Population vulnérable: Les Sirènes

Histoire: L'Aquaphobie Sirènoïène est une maladie aussi rare que grave touchant uniquement le peuple des Sirènes. Pour autant qu'on sache, elle a toujours existé, mais le peu de victimes à fait qu'elle a mis près d'un millénaire avant d'être identifiée et classée parmi les maladies de Laryskanir. 
Moyen de contagion: L'Aquaphobie Sirènoïène n'est pas contagieuse. Elle se contracte le plus souvent après un événement extrêmement traumatisant ou une forte décharge magique.  
Symptômes: La sirène touchée de la maladie contracte tout d'abord un profond ennui et un dégoût de la routine. Peu après, elle se sent mal à l'aise dans l'eau, à l'impression de s'étouffer, de se noyer. Alors elle éprouve une irrésistible envie de sortir du milieu aquatique et reprend forme humaine. Après plusieurs heures, elle commence à ressentir les premiers signes de l'assèchement, mais l'eau, même en très petite quantité, lui fait terriblement peur, si bien qu'elle est coincée sur la terre. La plupart du temps, la sirène décède de déshydratation. 
Remède: Le seul moyen connu pour éviter la mort de la sirène est de la confronter à sa phobie. 
Dangerosité: Assez élevé
La Brume du Jour 
Population vulnérable: Tout le monde hormis les Dragons et les Elfes de la Nuit.
Histoire: La Brume du Jour est une maladie apparue sur Laryskanir voilà environ trois siècles, peut-être un peu plus... Elle aurait été amenée de l'île Karagine par des explorateurs, peu de temps avant que cette île ne disparaisse dans le brouillard. Il s'agit là d'une maladie assez rare, on n'a jamais dénombré plus de cinquante cas en même temps sur tout le continent. 
Moyen de contagion: Cette maladie est un virus. Le seul moyen connu de contracter la Brume du Jour est de toucher une personne déjà malade. Une personne peut se déclarer malade jusqu'à plusieurs mois, voir plusieurs années dans de rares cas, après avoir été en contact avec le virus. 
Symptômes: La plupart des malades ne se rendent pas compte qu'ils le sont au début. Le premier signe de la maladie est une grande fatigue. Ensuite le sujet perd l'appétit et sa vue commence à se brouiller. Pour finir, au stade avancé de la Brume du Jour, le sujet ne supporte plus la lumière et ne voit clairement que dans l'obscurité. A long terme, la maladie peut provoquer une perte totale de la vision ainsi qu'une folie chronique.
Remède: C'est un peu le jeu de "chacun son tour". Le seul moyen de se débarrasser de la maladie est de toucher peau à peau une personne saine. Les symptômes disparaissent en une semaine environ après le contact.
Dangerosité: Assez faible
La Caritaria
Population vulnérable: Toutes les populations
Histoire: La Caritaria est à l'origine une maladie touchant les cadavres. Oui, cette maladie est une bactérie vivant sur les cadavres. Elle a été découverte par des nécromanciens. Ceux-ci ont touché les cadavres affectés. Par la suite, sans le vouloir, ils l'ont transmis à des humains.
Moyen de contagion: Pour être contaminé, il suffit d'un simple contact avec une personne ou un cadavre portant la maladie.
Symptômes: Les symptômes sont plutôt horribles. Au tout début, on ne sent rien, ce n'est qu'une semaine après le contact que la maladie se manifeste. Tout commence avec une fièvre plutôt élevée. Certaines personnes succombent pendant cette période. Par la suite, la zone qui a été la première en contact commence à pourrir. Si vous êtes encore en vie après cela, il vous reste à supporter les plaques rouges qui apparaissent sans oublier le nez qui saigne abondamment.
Remède: Les remèdes sont peu nombreux et le meilleur moyen de guérir c'est de se soigner pendant la période de fièvre. Sinon, le seul remède est la mort.
Dangerosité: Très élevée. Très contagieuse, très difficile à guérir, les survivants à cette maladie sont rares.
La Folie des Amants
Population vulnérable: Tout le monde. 


Histoire: La Folie des Amants est une maladie très connue sur les terres de Laryskanir. Elle fait même partie des anciennes légendes et de quelques contes que l'on raconte aux enfants pour les effrayer.
Moyen de contagion: La maladie se transmet sexuellement.
Symptômes: Le premier symptôme est le développement d'une forte irritabilité, voir dans les cas les plus graves une violence qui peut s'avérer incontrôlable. Ensuite, les sujets développent l'un envers l'autre une attirance presque convulsive, puis un dégoût quasi total. A ce stade déjà avancé de la maladie, les victimes deviennent souvent paranoïaques avec tout ce qui les entourent, avant au final d'éprouver une irrésistible envie de tuer leur partenaire. 
Remède: On a longtemps cru qu'il n'existait aucun remède à la Folie des Amants. Et c'est en quelque sorte le cas. La seule chose qui épargne au dernier moment une tragédie, c'est un amour sincère. 
Dangerosité: Elevé
Getikiane
Population Vulnérable : Seulement les enfants naissant sous forme humaine (ce qui exclut les sirènes lorsqu’elles sont dans l’eau et les animorphs naissant sous forme animale).
Histoire : Cette maladie a été découverte il y a plusieurs années alors que le fils du roi des paladins souffrait d’un mal qui lui apportait de nombreux boutons sur tous le corps dès la naissance. Malgré les plus grands médecins, l’enfant décéda de ce mal.
Moyen de contagion : Personne n’a encore trouvé la raison de ce mal.
Symptômes : Il s’agit d’une maladie infantile qui touche les nouveau-nés alors qu’ils sont à peine sortit du ventre de leur mère. Les nourrissons commencent par avoir pleins de petits boutons rouges, puis ceux-ci deviennent des plaques qui empêchent petit à petit à l’enfant de respirer.
Remède : Aucun remède encore n’a été trouvé, on dit que seule l’eau de Gaïelyn pourrait soigner un enfant, cependant rien n’a été prouvé puisque jamais le nourrisson n’a pas être baigné dans l’eau à temps.
Dangerosité : La maladie est plutôt rare ce qui la rend moins dangereuse pour les populations mais dès qu’elle touche un nouveau-né, celui-ci à plus de chances de mourir que de survivre.
L'Infection d'Orrick
Population vulnérable: Chaque personne possédant un pouvoir
Histoire: Voilà environ six siècles, le Mage Orrick, fanatique de potions, tentait de créer un moyen d'échanger son pouvoir magique avec une autre personne. Mais malheureusement pour lui, et pour les milliers de victimes, tout ne se passa pas comme prévu. L'accident qu'il a commis fut à l'origine de l'infection qui porte maintenant son nom.
Moyen de contagion: Un être magique qui touche du bois issu de l'arbre d'Herln, un arbre rare se trouvant uniquement dans la Forêt d'Ingolvar,  devient sujet à l'infection. D'hommes à hommes, un bref contact physique suffit pour se transmettre l'infection, qui dure environ trois jours. 
Symptômes: Pendant les trois jours durant lesquels une personne magique est infectée, chaque contact physique avec un autre être magique provoquera un échange de pouvoirs: un être peu alors perdre, gagner ou alors échanger son pouvoir. La plupart du temps, les sujets ne savent pas qu'ils sont infectés et ne se rendent pas obligatoirement compte aussitôt du trafic du pouvoir qui s'est effectué. 
Remède: Aucun remède n'existe pour cette infection. Passé le délai de trois jours d'infection, les pouvoirs perdus ou échangés le resteront à jamais, sans possibilité de retour en arrière, hormis de contracter une nouvelle fois la maladie... 
Dangerosité : Faible
La Pleureuse
Population Vulnérable : Toutes
Histoire : On raconte que cette maladie n'est pas venu de la main d'un homme mais par les Dieux eux même. La légende veut que ceux qui sont touchés soient en quelque sorte les parias des déités, que cette maladie touche ceux qui le méritent. Or cela n'est pas le cas, elle ne touche que très peu de monde étant une maladie rare. Mais en réalité, légende ou non, venant de la main d'un homme ou de celle d'une Divinité, on ne sait rien sur elle. Juste qu'elle provoque la mort ...
Moyen de contagion : Maladie orpheline
Remède : Personne n'a trouvé de quoi guérir cette maladie, car elle ne peut-être guérit. Etant une maladie orpheline, rien ne peut la faire disparaître. Ni même de quoi soulager certains symptômes. On raconte que l'Arlentyas peut facilité le repos après une crise ... Mais les effets sont différents selon la personne. Chaque homme et femme réagit différemment ...
Dangerosité : Élevé pour le porteur.
Symptômes : Cette maladie ronge petit à petit le corps de la victime. Elle n'est pas forcément détectable à la naissance. Le bébé peut naître avec des yeux rouges ou non. Quand l'enfant atteint un âge entre deux et cinq ans, il se peut que le premier symptôme apparaisse : des saignements abondants. Il se succède alors une série de complications internes comme des hémorragies. Les autres maux arrivent souvent dans la foulé, grande fatigue, fièvre, délires ... Néanmoins, il arrive que ce soit lent. Personne encore n'est arrivé au bout des symptômes. Après cela, les sens sont touchés puis des traces noirs se mettent à apparaître sur le corps en suivant les lignes des veines puis la maladie touche les os de la même façon. À ce stade, il faut mieux espérer une mort rapide car cette dernière n'arrive qu'après de longues souffrances physique et moral.
Rovelia

Population vulnérable : Toutes les races peuvent être touchées
Histoire : La Rovelia est une maladie venant de certains serpents du désert. Personne ne sait comment elle est arrivée à Laryskanir mais certains disent qu’il s’agit de voyageurs qui sont revenues porteurs de la maladie.
Moyen de contagion :  Cette maladie se transmet par le toucher et la salive.
Symptômes :  La Rovelia provoque de terribles maux de tête au début avant que des maux de ventres n’apparaissent également. Les personnes qui sont contaminés ont tendance à laisser des gaz leur échapper et pour ceux qui mettent du temps à se soigner, ils ne peuvent plus retenir leurs déjections et se voit laisser leur excréments s’échapper.
Remède : Il suffit d’utiliser la plante de Lagronial pendant plusieurs jours pour réussir à guérir de cette maladie.
Dangerosité : Cette maladie ne tue pas, mais si le ridicule tuait, beaucoup en serait mortes…


_________________

Breath and Life ~Audiomachine
Revenir en haut Aller en bas

Le Grimoire de l'Apprenti Guérisseur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Le Grimoire de l'Apprenti Guérisseur
» Baptême d'un apprenti guérisseur [ Patte de Lait, et le Clan du Tigre ]
» Apprenti-guérisseur du clan du Tonnerre || -> Ébène
» Nuage de Quartz apprenti guérisseur du Clan de l'ombre ?
» [CLOS] Recrutement du guérisseur et de l'apprenti-guérisseur de l'Ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Laryskanir :: Le guide de l'érudit-