AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Bonsoir ! Afin de "restaurer" le forum, nous avons besoin de vos avis chers Laryskaniens ! Pour nous aider, c'est ici.

Partagez| .

Haytham Val'en

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar

0 - Inconnu

Messages : 3
Points : 4
Date d'inscription : 05/03/2015
Rôle : Noble et Conseiller Militaire

MessageSujet: Haytham Val'en Jeu 5 Mar - 18:57

Haytham Val'en


Je suis...

NOM ♦ Val'en
PRENOM ♦ Haytham
SURNOM ♦ Marcheur Blanc
SEXE ♦ Masculin
RACE ♦ Mage Blanc
AGE ♦ 24 ans
CLAN ♦ Chevalier de la Lumière
ROLE ♦ Noble – Conseiller Militaire
DIVINITES ♦ Neira – Ràvindra – Saraïdyn - Ifranëa
J'ai...

ARMES ♦  Long couteau porté dans son dos

POUVOIRS ♦ Fusion – Prend la place d'un objet ou d'un être humain touché quelques minutes auparavant et permet donc après d'inverser leur place. L'objet prend la place de l'homme et vise versa.

Hypnose – Pendant une durée plus ou moins longue, la possibilité qu'une personne fasse les désir d'une autre. Plutôt agréable …




Je ressemble...

PHYSIQUE ♦ Les gens qui le croise pourraient le trouver bien étrange ... Car en effet, il n'a pas vraiment le physique d'un Mage Blanc si cela peut être avoué. Adopter ? Non, bien sûr que non ! Disons juste qu'il a hérité des gènes d'un ancêtre hybride et de ses pouvoirs. En gros ... Car oui, la famille Val'en a bien du sang d'hybride, mélangeait à présent dans celui de Mage pur, il se fond presque sans la masse. Sauf peut-être quand on demande où Haytham a hérité ses cheveux, ni trop long et ni trop court, châtain foncé tirant vers le noir ou ses yeux ocres perçant ... Là, tout le monde a tendance à détourner la conversation. Même lui.

On peut aussi le trouver bien grand ! Car en effet, il mesure presque deux mètres. Du haut de ces derniers, il contemple le monde et préfère utiliser sa carrure que les mots au premier abord. Il est jeune mais pas stupide au point non plus de faire peur aux gens. Étant un membre important chez les Mages Blancs, il doit montrer sa grandeur. Il possède aussi des épaules larges, même si sa race n'est pas sujette aux combats rapprochés, il préfère s'entraîner pour ne pas laisser de défaut transparaître. De plus, depuis qu'un homme de son entourage a pu lever la main sur lui, lui procurant une coupure sur la pommette droite, il s'arrache presque des entraînements à demi mort de fatigues.

Du côté de ses vêtements, il reste plutôt neutre dans le choix des couleurs. Pas de rouge, de bleu, de vert, de jaune ... Que des couleurs approximativement passent partout comme le gris ou le noir. Il n'aime pas tout ce qui est habits superflus. Pourtant, il se doit d'être présentable alors il ne quitte presque jamais son manteau de fourrure cachant sur ses épaules son amure qu'il ne quitte que très rarement.

Je pense...

MENTAL ♦ Il n'aura quasiment jamais un mot de travers … Poli et droit, ce n'est pas le genre d'homme à hurler sur tout ce qui bouge pour son bonheur  personnel ou encore pour rendre sourds les gens près de lui. Haytham est le genre d'homme à parler calmement, à ne pas s'énerver … Enfin, il faut juste espérer qu'il soit dans son bon jour et que l'envie de l'énerver ne prend personne car sinon, il est le plus imprévisible des hommes. Mais pour rassurer ses potentielles connaissances, il faut vraiment le pousser à bout pour parvenir ce résultat.

Il est aussi extraverti, possédant un charme qu'il constate que trop bien, il l'utilise souvent pour arriver à ses fins politiques ou personnelles soient-elles. Il ne fait pas de différence entre étant des souhaits ou des demandes. Possédant une aisance hors du commun pour prendre la parole quand il ne faut pas, il est souvent vu comme un jeune homme sans cervelle et qui ne peut pas fermer sa bouche devant des gens plus âgés que lui. Néanmoins, ce défaut est assez bien vu chez certaines femmes qui s'intéressent de très près à lui ...
Il est aussi respectueux … Enfin, si cela est réciproque bien évidemment ! Il ne faut pas espérer de lui des compliments ou quelques choses de la sorte s'il sait qu'une personne le déteste.

Quand il sera que vous le détestez, rien ne sera plus comme avant, préparez-vous à vivre une vie de cauchemar où il sera là pour vous planter au moindre coup de travers. Haytham ne supporte ni les hommes violents, ni les assassins et encore moins ceux qui usent de leur place pour faire peur aux autres.

Même si avec le point votre jugement a dû changer, ce qui va suivre peut sans doute vous aider à le percevoir de la meilleure façon qui soit. En plus d'être calme, aimable et respectueux, il est aussi humble … Vous ne le ferez jamais étendre ses richesses et encore moins sa place au sein de l'entourage du roi. Il se moque des paroles blessantes à son égard. Il se moque de paraître encore trop jeune pour être à sa place.

Car il est travailleur. Vous croyez qu'il a eu sa place de conseiller parce qu'il avait demandé à son père et fait ami/ami avec le roi ? Certainement pas ! Ce n'est pas son genre et ceux qui le pensent, il leur réserve le choix de se mesure à lui, à la loyale … Bien que son père soit un grand noble chez les Mages Blancs, Haytham a travaillé dur pour en arriver à ce niveau : nuits blanches, travail acharné, lecture, combats, blessures, peines et douleurs, la peur ne pas y arriver. Il ne s'est pas forgé en utilisant ses pouvoirs ! Mais en sacrifiant sa peau au plus près du danger.



Je me souviens...

HISTOIRE ♦
~J'ai 9 ans~

- Mère !
- Haytham, arrête de bouger et écoute moi bien, tu ne peux pas aller n'importe où et faire n'importe quoi !
- Je ne suis pas en porcelaine !
- Pour moi si, tu sais très bien ce qu'on dit les guérisseurs à ton sujet ! Il faut te reposer.
- Tu me connais, je n'aime pas rester à ne rien faire ...
- Pourtant, pour ton bien tu le devras …

Tout ça parce que j'étais malade. Ma naissance ne fut pas la plus joyeuse et la plus simple bien au contraire … Il y avait de cela neuf ans, le 14ème jour du 1er mois de la saison du renouveau, je poussais mon premier cri. Enfin … Après quelques minutes de silence … On me cru mort-né. En même temps quand votre enfant passe une éternité silencieux, il y a de quoi se poser des questions. Après une bataille et des prières, mon cri fut poussé et je grandis avec quelques difficultés, comme l'usage de la parole qui s'avérait être pour une moi une corvée, il y avait aussi mes jambes et mes mains. Même si avec le temps j'ai appris à contrôler et à faire disparaître un peu mes maux, il m'arrive dans certaines périodes que des douleurs me prennent et m'empêche de faire ce que je souhaitais.


Bien que mon enfance fût couronnée de plusieurs interdictions, surveillance à n'en plus respirer, je savais que ma mère le faisait parce qu'elle m'aimait. Mon père pour sa part, lui était ... De son côté. Il ne ratait pas une occasion de me dire d'écouter la seule personne sage de cette maison. Car oui, nous étions en majorité des hommes. Mon père, mon grand frère et moi. Pas de petite sœur, mes parents voulurent avoir quatre enfants, mais avec ma naissance compliquée, on leur fit qu'à une nouvelle grossesse, le bébé allait mourir. Ma mère fut anéanti par cette nouvelle et pour ma part, je me sentais coupable, je ne savais de quoi et pourtant, un poids me prenait le cœur ...


~J'ai 16 ans~

Faire comme si de rien n'était. Sourire et rire, se forger des souvenirs, rencontrer la famille royale et me battre pour ne plus être dépendant. Sept ans passèrent. Mon état était par miracle devenu bien mieux que les rumeurs. Je n'avais presque plus rien, je pouvais parler sans m'arrêter, j'adore parler ! Mes jambes peuvent me soutenir ... Pourtant, j'ai encore quelques problèmes aux mains ... Mais je le cache à mes parents, je veux que mon père m'apprenne le maniement des armes, je veux être quelqu'un pour Alessan et non le fils du conseiller ...


~J'ai 19 ans~

Je n'avais pas l'idée d'aller dans cette pièce et lui dire ma façon de penser. Sire Seraven savait très bien ce qu'il faisait, du moins, je l'espérais pour lui mais nos relations entre nos deux familles s'étaient sérieusement dégradées depuis l'emprisonnement de son épouse. Amie à mon père depuis la plus tendre enfance, mon père ne comprit absolument pas les raisons qui poussèrent son mari à l'enfermer comme une criminel et c'était pour cette raison principale qu'on était venu chez eux. Parler … Mais l'homme face à mon père était borné. Il se mettait à hurler en injuriant le nom de ma famille et par-dessous tout, il commença à entrer dans la provocation en insultant ma mère. Mon sang ne fit qu'un tour mais au lieu d'ouvrir la porte et de lui hurler à mon tour dessus, je dus m'excuser. Une jeune fille venait de me percuter. En ne fit rien d'autre que s'excuser. Son comportement me donnait presque envie de … Vomir. Il avait fait de ses enfants des choses toutes chétives et soumises, surtout ses filles.

Même si j'avais voulu être aimable avec elle, je n'eus pas le temps. La porte du bureau s'ouvrit  et mon père en sorti avec l'arcade sourcilière en sang. Mon regard se porta sur l'homme prétendu noble avant de lui jeter un regard noir. Il me regarda de la même façon, voulant me faire peur sûrement, dommage pour lui, cela n'était pas le cas et quand je portais mes mains aux épaules de mon père, Sire Seraven eut une remarque qui ne resta pas sans réponse de ma part. Sèchement et sans peser mes mots,

- Regardez-vous avant de parler. Vous êtes un minable. Un noble sans importance.

Je sentis la main de mon père sur mon bras. Il ne voulait pas que je continue dans cette lancée, que je sois aimable et soumis. Mais ni lui ni ma mère ne m'avait élevé dans ces valeurs. Le maître de maison hurla de nouveau en nous ordonnant de quitter sa demeure.


~J'ai 21 ans~

Des mois et des années passèrent, la famille Seraven ne faisait plus partit de nos amis. Du moins, le père ... J'avais commencé à me faire une place au sein de la noblesse en me retirant des ailes de mon père, allant seul vers la lumière. Je dus recevoir plusieurs échecs au visage pour comprendre que je n'allais réussir à rien si je n'arrivais pas à me différencier des autres et surtout de mon frère aîné. Il fallait dire qu'en tant que héros de notre famille, je n'avais pas vraiment la place pour espérer percer. Du moins, je le pensais jusqu'à ce que je me décide à entrer dans l'armée des Chevaliers de la Lumière. Quelle drôle d'idée venant de moi et par-dessous tout, je voyais encore le visage de ma mère la peur dans les yeux de ne plus me revoir … Cela avait failli être le cas. Si je n'avais pas changé de place avec cet homme, ce guerrier noir, je serais mort à l'heure qu'il est. Sans le décider, sans avoir prit conscience de mon geste … Je venais d'échange ma place avec notre cible, sauvant la vie de nombreux soldats et habitants de ces Terres… Quand est-ce que j'avais pu le toucher ? Je ne savais pas mais mon acte eut pour effet de me faire connaître bien plus vite que la normale.


~J'ai 22 ans~

Prenant peu à peu la place, j'eus l'honneur avec ma famille de partir pour Arzul où je pris par la même occasion la place de mon père auprès de la reine. Se faisant vieux et peu apte à manier les armes et les dons à utiliser les mots, il me proposa auprès de la famille royale qui ne mit pas longtemps à prendre leur décision. Si bien que le lendemain, je pris donc le titre de conseiller militaire auprès de la Reine et des autres membres de la haute sphère des nobles. Plus rien ne pouvait nous arriver … Si seulement … Une nouvelle arriva rapidement  à nous. La cité, Alassen, notre chez nous fut prise aux mains des Guerriers Noirs qui ne laissèrent presque aucun survivant. La haine et la peur me prirent. Ma mère était encore là-bas. Je n'avais pas attendu l'aval de mon père pour y retourner. Je voulais la retrouver, voir qu'elle allait bien. Je ne sais si cela fut une bonne idée. Notre ville n'était plus d'un passé, une ruine s'ouvrait à moi. Je ne voulais pas perdre l'espoir de retrouver ma chère et tendre mère. Passant des heures à retourner la ville, elle se trouvait là, debout, devant moi, le visage en sang et un sourire joyeux. On avait entendu ma prière, elle était là. La serrant dans mes bras, elle me demanda de quitter Alassen le plus tôt possible pour rejoindre notre famille à Arzul …


~J'ai 24 ans~

J'avais pensé que le monde ne pouvait pas être pire que ce que j'avais vu jusqu'à présent. Pourtant, la nouvelle de la mort de notre Reine chamboula la plupart d'entre nous. Talel allait donc être notre nouveau souverain. Je n'arrivais pas à m'y faire. En plus de mon devoir d'aire auprès de notre souverain, je dois me battre de front avec mon père et ma mère qui se sont mit en tête à mon âge, de me trouver une épouse … Qu'est-ce que je pouvais bien faire d'une femme près de moi ? On m'avait répondu qu'elle serait là pour moi, me donnant bonheur et amour. Je n'avais pas besoin d'être marié pour être heureux et puis mon devoir allait me prendre du temps … « Une descendance pour notre famille. » disait mon père. « Un deuxième bonheur de voir des enfants chez nous ! » disait ma mère. Mais moi dans tout ça ?




© Swalia
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Admin / V - Exterminateur de Ténèbres

Féminin Messages : 1311
Points : 1394
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 20
Rôle : Chef des Chevaliers de la Lumière / / Admin ultime sur ce fow ! Schyzo et adepte de la souffrance de persos
Armes : Epée et Dague
Pouvoirs : Magie Noire, Transformation en sirène, Aquakinésie

MessageSujet: Re: Haytham Val'en Ven 6 Mar - 21:44

Re- Bienvenue sur le forum ! :3

Bon et bien encore un homme pas mal :3 *cherche pas il est déjà pris !* merci de me le rappeler Kim '-'
Enfin, tu es validé !

Bons rps sur les terres de Laryskanir...

_________________
#Je suis Charlie

#My Confession : "Nothing is true, everything is permited..."

Récompenses et Médailles:
 
Revenir en haut Aller en bas

Haytham Val'en

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Laryskanir :: Les Héros d'Aujourd'hui :: Chevaliers de la Lumière-